Research Dossiers

Dossier Mode et Religion - Dolce & Gabbana, quand la religion devient synonyme de glamour

Dolce and Gabanna last fashion show (women’s collection fall/winter 2013) stirred together  the provocative and glamorous aspects of fashion and the mystical iconography of the Monreale cathedral (Palermo, Sicily). Religious and respectful homage or impish provocation? This event allows us to raise many inquiries and reflections about these two systems, which finally have many common points.

Le duo formé par le sicilien Domenico Dolce et le milanais Stefano Gabbana, connu par tous dans l’univers de la mode et de la couture de luxe, s’est illustré lors de ses derniers défilés par la présentation de collections surprenantes, mêlant chic et élégance aux motifs parfois austères, parfois étincelants, de l’imagerie religieuse traditionnelle italienne. Retour et interrogation sur un phénomène en vogue et pourtant encore trop peu étudié dans les milieux de la recherche universitaire : les rapports malicieux de la mode et de la religion.

Read more: Dossier Mode et Religion - Dolce & Gabbana, quand la religion devient synonyme de glamour

Art and Politics: towards a post-utopian, participative paradigm

They did not know it was impossible: so they did it.

FAce2Face JRFace2Face,

JR, 2007

  JR is a young French street artist, born in Paris, in 1983. Nobody knows about his real name: his initials, J and R, are the only clue he uses in signing his performances. Since the late 1950s, the number of street artists has grown exponentially. However, JR’s art is different. It may be said to be the ideal blend of graffiti, now perfectly integrated into landscape of the common city, and the power of Ernest Pignon-Ernest’s drawings deposed on pavements and monuments, catching the walker’s eye in order to remind him of the darkest hours of recent History (Deportation, the criminalization of abortion, civil war, and exile). JR’s creations are based on the same paradigm: huge black and white, always highly expressive, portraits pasted on urban walls, originally illegally but JR now having reached fame, occasionally officially authorized, even patronized. There are several aims to his infiltrative art: forcing walkers into confrontation with art (even if - above all if - they might not readily have taken the step of going into a gallery to appreciate artistic creations of their own initiative), creating a feeling of surprise, fear or laughter. Thus placing them artificially face to face with people they would ordinarily ignore or stigmatize.

Read more: Art and Politics: towards a post-utopian, participative paradigm

Dossier (1): Qu’est-ce que le multiculturalisme ? Différents aspects de la reconnaissance (Partie II)

PadaniaEn poursuivant notre discussion antérieure (Partie I), la conception de cultures comme comprenant des expressions, des ressources et des pratiques, est d’abord l’objet d’une pensée sociale, et ensuite un cadre de politiques publiques. Pour les partisans de politiques du multiculturalisme comme Charles Taylor, « nous n’accordons de reconnaissance légitime qu’à ce qui est universellement présent - chacun a une identité - et ce par la reconnaissance de ce qui est particulier à chacun. L’exigence universelle promeut la reconnaissance de la spécificité. » Cette position doit être éclairée en détaillant ce qu’est le multiculturalisme sur des aspects récurrents tels que l’ethnie (ou la « race »), la religion, et les inégalités d’ordre économique et urbain.

Read more: Dossier (1): Qu’est-ce que le multiculturalisme ? Différents aspects de la reconnaissance ...

Dossier (1): Qu’est-ce que le multiculturalisme ? Tentative de définition a minima (Partie 1)

Multi 3The arguments revolving around multiculturalism evoke a long opposition in political philosophy and social thinking between individuals and traditions, but they place these terms within recent institutional realities. Indeed, the contemporary relevance of this debate is outlined by the extent to which the diversity of origins, whether ethnic or religious, is taken into account besides the inequality of incomes as a parameter of public policies. Nevertheless, the ambiguity of the term “multiculturalism” requires confronting different definitions before questioning it more precisely.

            Le terme multiculturalism  apparait dans l'Oxford English Dictionary en 1989. Cette institutionnalisation du mot est le résultat de l'usage croissant de celui-ci dans les débats entre chercheurs et dans la société civile. Pour autant, est-il possible de donner une, et une seule, définition de ce qu'est le multiculturalisme ? Le terme est utilisé dans des contextes nationaux et scientifiques distincts. Cela rend difficile d'appréhender une fois pour toutes ce qu'est le multiculturalisme.

Read more: Dossier (1): Qu’est-ce que le multiculturalisme ? Tentative de définition a minima (Partie 1)

Multiculturalisme et politiques publiques: un Dossier

Introduction générale          Multi 3

 La notion de multiculturalisme porte en elle des tensions entre individu, communauté et Etat. Bien qu’étymologiquement récente, elle renvoie à des débats anciens dans l’histoire de la philosophie politique, notamment relatifs aux questionnements sur la cité chez les Grecs.

            Penser le modèle politique de la cité suppose la résolution de la contradiction première entre l’un et le multiple, entre l’exigence d’unité et l’existence d’une pluralité. Contradiction bien présente si l’on considère que le choix de l’unité étatique a pour corollaire symétrique la négation du pluralisme. C’est précisément vers ce modèle que tend la conception platonicienne de la cité[1], pensée comme un tout où les citoyens sont sinon assimilés à la structure politique, du moins associés à une fonction précise. On assiste alors à l’effacement de l’identité culturelle au profit d’une identité fonctionnelle, les conflits de traditions dont peuvent par exemple être porteurs les individus étant neutralisés par la confusion entre le rôle et l’identité politique.

Read more: Multiculturalisme et politiques publiques: un Dossier

Evolution: A Theory of the Living

The topic of this research dossier seems distant from the classical questions of political science and sociology. Nevertheless, a deeper approach to this famous and largely acknowledged theory should convince us that, beyond being an exciting and amazing topic, the theory of species evolution leads us to the core of the most crucial philosophical questions.

This present team work aims at presenting this vast domain of scientific exploration the search for the origins of the living on Earth constitutes. One main goal is to retrace this huge part of the universal history, to relate the story of how life emerges on Earth from microscopic unicellular organisms to an incredible variety of billions of species in an incredible variety of ecosystems. But far from asserting a well-founded and intangible truth, the evolution of species is first of all presented as what it undoubtedly is : a well-known, discussed, affined and contested theory.

Read more: Evolution: A Theory of the Living

Commentary on a Lecture by Étienne Vernaz

etienne_vernazÉtienne Vernaz is a physicist and an evangelical Christian. A researcher at the CEA (Commissariat à l’énergie atomique et au énergies alternatives, a French government agency in charge of nuclear research) and a professor at the INSTN (National Institute of Nuclear Sciences and Technologies), he is one of France's most prominent specialists in  nuclear waste processing through vitrification. He was trained as an engineer, has a PhD in chemical physics, and has been awarded several prizes for his activities.
In 2003, the Alliance biblique française (French Biblical Association) organized a “Year of the Bible” during which Dr. Vernaz was asked if he could deliver a lecture about being a Christian researcher. He accepted, and since then has never stopped doing lectures on different aspects of the relations between science and faith. This article is an account of the lecture he delivered on November 18, 2011, at the Martin Luther King Center, Nîmes.
Except a few quotations, the words are ours and contain elements of interpretation. For a more accurate vision of the orator’s opinion, the reader should refer to the transcription of the interview Dr. Vernaz gave us, published on this website. Under no circumstance should the delivered lecture or the present article be regarded as reflecting in any way the scientific stand of the CEAEA nor any other public research agency Dr. Vernaz works with.

Read more: Commentary on a Lecture by Étienne Vernaz

Entretien avec Claire Van den Bogaard

Claire Van den Bogaard
Rédactrice en chef du Passe-Murailles, le bimestriel de l’association GENEPI - Groupement Etudiant National d'Enseignement aux Personnes Incarcérées

Abstract:

In the scope of this work about religion in prison, we have interviewed Claire Van den Bogaard who is the chief editor of Passe-Murailles, the fortnightly published by the French association GENEPI. This association is composed of students who aimed at informing and making people aware of the conditions of life in prison, as well as they provide the detainees with cultural or sportive activities, or instruction backing. In the last issue of Passe-Murailles several pages deal with the theme of religion in prison.

 

L’incarcération ne signifie pas la négation de l’individu


1. Comment présenteriez-vous en quelques mots votre association ?

Parce que la prison demeure une zone d'ombre pour la société, plus de mille étudiants bénévoles, dans toute la France, s'efforcent chaque année d'agir pour la réinsertion des personnes incarcérées et des mineurs placés sous main de justice. Au sein de l'association GENEPI, ils interviennent chaque semaine en détention et dans les établissements de la protection judiciaire de la jeunesse pour faire du soutien scolaire ou animer des activités culturelles, sportives et de loisir. Le GENEPI informe et sensibilise de surcroît l'opinion publique aux problématiques de l'univers carcéral. Il mène une réflexion permanente sur les systèmes pénal et judiciaire. (Se reporter aussi à la page 3 du Passe-Murailles n°32 sur laquelle figure la charte de l'association).

Read more: Entretien avec Claire Van den Bogaard

La révolution Egyptienne : Reportage photo

thumb_egypt_12Nous avons eu le plaisir de faire la rencontre de Jallal Mesbah, un jeune étudiant qui se trouvait en Egypte pendant la révolution. Conscient de vivre un moment historique, il a accompagné et photographié les manifestants au quotidien place Tahrir et dans les rues de la capitale. Il a accepté de partager avec nous son témoignage et de publier pour World Religion Watch une séléction de ses photos, de les introduire et de les commenter.

Etudiant en "Master 2 Politique Comparée" à l'Institut d'Etudes Politiques d'Aix-en-Provence, j'ai fait le choix de réaliser mon terrain de recherche en Egypte, le pays des pharaons et des pyramides et un des carrefours historiques les plus importants du monde arabe. Bref, autant de raisons qui m'ont encouragé a décoller, en décembre 2010, direction Le Caire, la capitale egyptienne. Entre tourisme, rencontres et entretiens, ma recherche sur les « femmes-juges » semblait se structurer. En me retrouvant par curiosité, ce mardi 25 janvier 2011 sur la place Tahrir, alors que je me dirigais vers mon cours d'arabe, je ne pensais pas être témoin d'une nouvelle page dans l'histoire de l'Egypte . En acceptant sur Facebook de participer à cette manifestation du 25 janvier, tout comme 90 000 égyptiens, j'étais loin d'imaginer l'ampleur du mouvement, la persévérance de la mobilisation et la détermination du peuple égyptien. Malgré des dispositifs sécuritaires dignes d'un film Hollywoodien, le contexte socio-économique en dégradation ces dernières années et l'usure du peuple égyptien ont eu raison de la peur, et ont favorisé des mobilisations de masse.

Read more: La révolution Egyptienne : Reportage photo